Stairsmasters

Antoine a produit 2 clips pour 2 riders prometteurs de la région. Samuel Boulerice et Jacob Poirier sont en liste pour remporter le concours de vidéo du Stairs masters.

1 vote par jour (sur le site du Stairs Masters)est possible pour permettre au boyz de remporter le concours!

http://stairs.snowjamboree.com/rideur/samuel-boulerice-champagne/

Stairsmasters OPEN – Samuel Boulerice Champagne from Snowboard Jamboree on Vimeo.

http://stairs.snowjamboree.com/rideur/jacob-poirier

Stairsmasters OPEN – Jacob Poirier from Snowboard Jamboree on Vimeo.

Hooké sur la Rimouski

Hooké sur la rivière Rimouski from HOOKÉ on Vimeo.

La ville de Rimouski est la ville où Franck, Renaud et Jeff ont grandi. Depuis quelques années, les gars pêchent et découvrent cette merveilleuse rivière longue de 32km. Le tournage de cette aventure avait bien débuté avec un grilse pour Jeff lors de leur première visite à une des fosses les plus prisées de la Rimouski. Les gars était loin de se douter des autres poissons à venir. La Rimouski est une rivière à découvrir autant pour son panorama que pour la qualité de la pêche. Certaines fosses, qui cachent de véritables trésors, sont accessibles à moins de 5 minutes de la ville.

Rimouski is the city where Franck, Renaud and Jeff were raised. A few years ago, they discovered this awesome 32 km long river. The adventure started with a grilse for Jeff on the first pool they visited, one of the most famous on the Rimouski river. The guys were not expecting what was gonna happen next! If you’ve never been on the Rimouski river, it definitely is a must-see, for its fish and its wonderful landscapes. Some of its great pools are 5 minutes away from the city!

30e du Centre d’art Marcel Gagnon

Nous avons produit un vidéo pour souligner le 30e Anniversaire du Centre d’art Marcel Gagnon de Ste-Flavie. C’est dans une ambiance familliale que la fête c’est déroulée. Plusieurs activités avaient été organisées pour la journée, le dévoilement d’une sculpture faite dans un arbre vieux de plus de 100 ans; le tirage d’une peinture fait en direct par Marcel Gagnon et le grand rassemblement d’amateur d’art ont contribuées au succès de la journée. Une visite au centre d’art est un impératif lors de vos prochains déplacements en Gaspésie.

_MG_0934

IMG_9948

_MG_0998

Snowmission 2014

Le SNOWMISSION était de retour cette année pour une 9e édition au Parc du Mont-Comi! Cette grande fête du snowboard est toujours un événement très attendu au Québec. L’organisation qui a continuellement le souci d’en offrir plus aux participants et adeptes de ce sport a mis les bouchées doubles cette année en proposant des activités sur 3 jours, soit le vendredi 21, samedi 22 et dimanche 23 mars.

La Coupe 95, le Redbull Hang5, Expo de snowboards antiques, présentation du film de Volcom True To This, Démos sur neige avec les nouveautés 2015, compétition en soirée avec 10 000$ en bourses, course parents-enfants et Slopestyle amateur.

MERCI à nos précieux partenaires: Alternative Sports, Oakley, RVCA, Burton, Thirtytwo, Etnies, Volcom, Parc Mont-Comi, NRJ 98.7, POPHDWR, Alternative La Division Femme, King Snow, Dakine, Redbull et Today’s Parks & Creations.

snowmission.ca
alternative113.com/shop

Trame sonore:
Ghosts – On and on
Portugal. The man – Purple yellow red and blue – itunes.apple.com/ca/album/purple-yellow-red-and-blue/id613557623?i=613559510&l=fr
Eagle of death metal – Dont speak I came to make a bang – itunes.apple.com/ca/album/dont-speak-i-came-to-make-a-bang/id159398208?i=159398253&l=fr
Read More…

Murdochville – Chic-chac

Murdochville, Québec, Canada. 773 hab. 48° 58′ 00″ Nord. 65° 30′ 00″ Ouest et de la neige poudreuse en abondance dans un terrain diversifié.

Un voyage incroyable à l’auberge hors piste par excellence en Gaspésie les 18,19 et 20 février 2014.
Riders: Guillaume Molaison, André Dallaire, Sébastien Paradis, Philippe Guy, Dominique Langlois Thériault & Patrick Trottier.

Merci à nos hôtes et guides du Chic-Chac:

Guillaume Molaison
Genséric Thibeault
JP Poulin
Nicholas Bélanger-Gulick
Jonathan
Étienne Caron et son Hélico Astar 350
Vincent Bédard
Henri-Paul Molaison et tout le reste de l’équipe.

Visitez le chic-chac.ca pour toute l’information sur les forfaits disponibles.
Merci à Burton Snowboards et Alternative Sports / Alternative113.

Video FGTV.CA
Musique: Husbands EP – Dream. 2013 Microphone Recordings

Anticosti 2013

 

Voici le récit de chasse de notre sortie à l’ile du 22 au 27 novembre 2013 dans le secteur du Lac Croche chez SEPAQ Anticosti. C’était pour pratiquement tout le monde, notre premier voyage à l’ile, nous étions un groupe de 5 chums dans le petit chalet rustique situé dans le haut de la zone de 89km2. Un bois dense, des belles trails à marcher, de la neige et des beaux chevreuils en rut, quoi de mieux pour un voyage réussi.

JOUR 1 – Le premier jour s’est avéré être une journée de prospection pour une moitié du group et pour l’autre moitié, une longue marche dans un sentier qui rejoignait 2 chemin principaux de la zone. De notre côté, on a décidé de visiter le bas de la zone car selon certain, plusieurs gros bucks auraient été vus au cours des semaines précédentes à notre séjour. De notre coté, la prospection n’a pas été trop payante, pas une seule trace qui valent la peine de s’y attarder. Par contre, du coté des 2 autre boys, la longue marche a été payante. A mi-chemin, un beau gros 6 pointes est apparu de face dans la trail. La décharge de la Tikka T3 .300 d’Alex a refroidit les ardeurs du cerf.

JOUR 2 – Après une bonne nuit de sommeil et une journée de prospection, il était temps d’aller visiter les trails que nous avions spotter sur la carte le soir précédent. J’avais choisi un sentier qui faisait une belle loupe et qui me semblait prometteuse. Je fus donc le premier à débarquer du véhicule et j’étais très confiant. Je marchais doucement dans la neige qui était tombé au cours de la nuit quand un gros mâle de 8 pointes est sortit au trot le nez près du sol. J’avais déjà entendu que peu importe l’animal, un bon vieux Eil ou Wo pourrait le faire stopper et donner une chance de tir. C’est ce que j’ai fais et le résultat fut parfait, une bête au sol, aucune souffrance! Nous avions maintenant 2 beaux bucks. J’ai caller mes compagnons sur le CB, j’avais fait environ 500 pied dans la trail donc pas besoin de vous dire qu’il n’était pas très loin, il venait de laisser un autre gars dans la trail suivante. Après avoir raconté l’histoire, relaxé un peu, les gars sont repartis avec le chevreuil et moi j’ai continué ma route. Quelque minutes plus tard, une détonation provenant proche de moi se fut entendre. C’était évidemment mon compatriote qui avait fait feu, sur son premier gros gibier à vie, malheureusement, le cerf ne fut retrouvé. En après-midi, Alex a fait feu sur son 2e buck, un beau gros 4 pointes qui est allé mourir très loin dans les bois, dure à sortir car, avec la densité du bois, c’était une vraie épreuve olympique.

JOUR 3 – Festival de la femelle, pour certain, aucune corne encore vue. Math a prélevé un daguet le matin, Junior une femelle. Ce matin la j’avais pris la décision d’aller refaire le chemin où j’avais tuer mon 8, j’ai croisé le chemin d’un spike, que j’ai laissé passer. J’avais pris la décision de ne pas faire feu sur autre chose qu’un buck d’au moins 4 pointes et plus, ce que je n’ai finalement pas respecté. Will a pour sa part abattu son premier chevreuil du voyage, une femelle. Le tout c’est passé pendant notre répartition de début d’après-midi, nous étions tous ensemble, un beau moment. La fin de la journée a été marqué par une longue marche de ma part qui ma permit de croiser le chemin d’un beau gros 5 pointes qui était bien stable entrain de manger dans un sapin, malheureusement, en ouvrant ma caméra, il m’a vu est parti et j’ai tirer mais sans succès, passé en dessous. J’ai fais feu sur une belle femelle en fin de journée, bonne viande en perspective.

JOUR 4 – Dernier jour, la fatigue est présente, certain se rende au poste de gaz pour remplir le camion de gaz et en profiter pour voir du pays. Math décide de faire le ménage du chalet et de chasser autour du chalet. Moi et Will avions pris la décision de partir à pied et chasser les trails in-explorer aux alentours du chalet. On a tombé sur une belle ligne de grattage, on a alors compris qu’on aurait du visiter ce coin au départ. Rien en vu, on a continué notre chemin. On a fini la matinée avec une femelle. C’était vraiment une belle journée. En après-midi, on a fait une promenade en truck, croiser le plus gros buck du voyage, qui n’a pas fait ni une ni 2 et qui a pris le bois. Les vieux bucks, qu’ils soient sur l’Anticosti ou pas, comprennent quand même qu’un truck, c’est pas safe!

La journée du 27, c’était la tempête. Notre vol a été annulé, la SEPAQ nous a alors relocaliser avec d’autre chasseur dans les maisons mobiles de l’université qui fait les recherches sur l’Ile. C’était bien plaisant de pour prendre une douche car après 4 jours sans douche dans un camp rustique, pas besoin de vous dire à quel point le réconfort de la douche était attendu avec impatience. Ce fut officiellement ma meilleure expérience de chasse à vie. Je le recommande à tous. Anticosti c’est officiellement le rêve d’une vie.

Plus de photos: http://www.flickr.com/photos/ffranck/sets/72157638219373866/

Du bon temps

Je reviens à l’instant même de ma semaine de chasse à l’orignal. Nous avons la chance de pouvoir pratiquer cette activité à environ 30 minutes de chez nous, ce qui facilite grandement les déplacements pour aller voir ce qui se passe dans nos différents spots.

Encore une fois cette année mes partners et moi étions très positif face à cette nouvelle saison de chasse qui débute. L’été nous avait permise de voir beaucoup de gibier et bien entendu de renforcer la confiance avec les différents caméras de surveillances que nous utilisons sur notre territoire.
Le 19 au matin lorsque nous sommes arrivés dans nos caches respectives, la fébrilité était au maximum mais malheureusement la présence des orignaux était nul. Les caméras n’avaient rien enregistrée depuis le 15, déception. Nous avons tout de même tenus les caches et garder espoir de voir apparaitre celui que nous attendions tant, sans succès. Après 5 jours sans succès nous en sommes venu à la conclusion que les orignaux avaient quitter le secteur et qu’il était temps pour nous d’aller chercher un peu plus loin. Bonne décision car le mercredi après-midi aux alentours de 2h45 nous avons eu la chance de prélever une femelle orignal d’une imposante stature. Un franc succès encore cette année.

C’est une réelle passion qui nous motive chaque saison à mettre autant de temps et d’effort pour améliorer nos territoires de chasse.

Voici quelques photos de la semaine

photo 1 photo 2

photo 4photo 3

Perdrix perchée

Perdrix qui mange

FG et Thomas

Les temps changent

La température refroidie, les feuilles commencent à changer de couleur. On le sait, l’automne s’envient. Cette période de l’année est une des plus inspirante pour moi, je passe beaucoup de temps en forêt avec un objectif clair, voir des animaux. La nature c’est magique, sortez dehors jouer dans les bois, votre vie sera meilleure.

Femelle orignal

Chasse Orignal 2012

Ti-Buck

Good morning

Grandes oies des neiges

Chasse Orignal 2012

 

 

Le saumon

Ce samedi, Renaud et moi avons eu la chance d’être tiré au tirage au sort 48H sur la merveilleuse rivière Cap-Chat. Je ne sais pi si vous avez déjà eu la chance de faire un tour par cette partie de la Gaspésie mais le détour en vaut le prix, si petit soit-il, pour une rivière contingentée. Un paysage a couper le souffle et une eau limpide qui nous permette de voir les poissons dans leur habitat, c’est génial. Une température de plus de 30 degré celcius combiné à un soleil de plomb nous ont rendus la tâche difficile. Mon partner a eu la chance de « catcher » un grilse dès 5h05 le matin et ensuite plus rien, pas un seul saumon qui a montré un signe de vie.

Renaud Cap-Chat

Renaud Cap-Chat